Communiquer

L’axe 4 du programme de surveillance de la qualité de l’air 2011-2015 vise à développer une communication ciblée plus active sur des dossiers présentant des enjeux atmosphériques importants afin de mieux préparer et accompagner les actions d’amélioration de la qualité de l’air.
Il s’agit d’aller au-delà de la mise à disposition de l’information telle que précisée dans la réglementation et d’inciter à l’action individuelle et collective en faveur d’une amélioration de la qualité de l’air. L’enjeu majeur de cette stratégie est de transformer les conclusions des travaux de l’observatoire en actions d’amélioration portées par les acteurs locaux d’une part et le grand public d’autre part.
L’axe 4 est intrinsèquement lié aux trois autres axes du PRSQA et, de fait, à l’ensemble de l’activité d’Air Rhône-Alpes. Il valorise et promeut les travaux de surveillance (observatoire) ou d’amélioration des connaissances (études) à travers différents supports d’information et accompagne les plans et programmes conduits sur le territoire.

L’axe 4 propose et met en œuvre :

  • une communication ciblée au service de l’action pour aller au-delà de la mise à disposition de l’information définie par la réglementation,
  • une communication active pour préparer et accompagner les plans d’amélioration de la qualité de l’air,
  • une communication positive qui précise les enjeux et donne les clés pour participer, à titre individuel comme collectif.

Bilan 2014

 

La communication en 2014 c’est :

4 personnes dédiées à temps plein et la contribution de nombreux autres salariés d’Air Rhône-Alpes (ingénieurs, techniciens, directeurs) et de nos administrateurs.

10 projets conduits et répartis en deux sous-axes

 

 

Des efforts importants ont été entrepris en 2014 notamment pour :

  • développer la présence d’Air Rhône-Alpes sur les réseaux sociaux Facebook  et Twitter  par la constitution d’une communauté « air ».
  • maintenir un ancrage territorial fort : participation à la journée Mobil’Idées organisée par la Métropole de Lyon en juin et à la journée Air organisée par la FRAPNA à Saint-Etienne en octobre
  • inciter à la prise de conscience et aux changements de comportements par la réalisation de deux films de sensibilisation, l’un sur les déplacements et l’autre sur l’air intérieur qui ont permis de finaliser la campagne de l’air dans vos idées reçues ;
  • favoriser l’implication des rhônalpins dans la surveillance par le déploiement, avec nos partenaires, d’une plateforme interactive de signalement de la présence de l’ambroisie. Cette action a été réalisée conjointement avec l’Axe 3 dédié à l’amélioration des connaissances.

Pespectives 2015

 Plan d’actions d’Air Rhône-Alpes en 2015 : objectifs phares.

Différentes actions de communication sont prévues cette année. Elles concernent en particulier :

  • la sensibilisation sur les sujets « air et santé » et « air-énergie-climat-santé » : des animations accompagnées d’éléments de langage seront réalisées.
    Le sujet « air et santé » abordera la notion d’exposition à la pollution atmosphérique en cas d’épisode de pollution mais aussi au quotidien.
    Le sujet air-énergie-climat-santé abordera les enjeux croisés des politiques de lutte contre le changement climatique et d’amélioration de la qualité de l’air. Il s’inscrit dans l’actualité de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP21) et de l’inauguration de la « maison air-Climat- énergie » à Grenoble au second semestre 2014.
  • la réalisation de synthèses thématiques pour les acteurs locaux : ces synthèses fourniront aux partenaires et acteurs locaux des éléments argumentés, précis et cohérents pour la mise en œuvre des actions prévues dans le cadre des plans d’amélioration de la qualité de l’air. 6 sujets seront abordés en 2015 : chauffage, transport/mobilité, brûlage à l’air libre, air intérieur, urbanisme et agriculture. Les éléments essentiels présentés dans ces fiches seront déclinés pour la constitution de messages grands publics.
  • la mise en ligne du nouveau site Internet et une application smartphone nationale : le projet de refonte de notre site Internet en collaboration avec Air PACA se concrétisera à l’été par la mise en ligne de nos sites respectifs. A cette même période, il est également prévu le lancement d’une application smartphone nationale permettant d’informer la population sur l’état de la qualité de l’air quotidien. Cette application a été réalisée par la Fédération des Associations de Surveillance de la Qualité de l’Air (ATMO France).
  • le déploiement de la présence d’Air Rhône-Alpes sur les réseaux sociaux : Air Rhône-Alpes poursuivra son déploiement sur les réseaux sociaux et la constitution d’une communauté « air ». Une réflexion est engagée cette année sur la communication sur les réseaux sociaux en cas d’épisode de pollution et sur les réponses aux demandes sur ces réseaux qui nécessitent une réactivité et une disponibilité plus importante que les demandes reçues via le site internet.
  • le maintien du réseau de professionnels de l’éducation à l’environnement et à la santé, la création d’un jeu de plateau sur la qualité de l’air extérieur.

Enjeux de communication 2016-2020

A plus long terme, et dans le cadre de sa réflexion sur la communication portée par le PRSQA 2016-2020, Air Rhône-Alpes a identifié plusieurs enjeux de communication pour les 5 prochaines années :

  • Accompagner les mesures d’amélioration de qualité de l’air, expliciter les enjeux aux citoyens et inciter aux changements de comportements.
  • Inscrire la mise à disposition de l’information sur la qualité de l’air dans l’ère numérique par le recours aux NTIC et aux plateformes d’open data*.
  • Promouvoir une communication participative plaçant le citoyen au cœur des actions (signalement de nuisances et contribution à la surveillance).
  • Élaborer des éléments de langage et identifier des actions de communication sur les nouveaux enjeux et thématiques émergentes.
  • Sensibiliser et former des relais d’opinion, en particuliers les professionnels de santé et les acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable.
* OPEN DATA : C’est une donnée numérique d’origine publique ou privée. Elle est produite par une collectivité ou un service public (éventuellement délégué). Elle est diffusée de manière structurée selon une méthodologie et une licence ouverte garantissant son libre accès et sa réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière. Source
 

Bilan d'activité

 

L’axe 4 représente un budget de 552 230 € en 2014 soit 10.5 % des charges directes allouées à la réalisation du PRSQA.