La gouvernance d'Air Rhône-Alpes

Air Rhône-Alpes est une association de type « loi 1901 » agréée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie. La région Rhône-Alpes est la seconde région de France par sa superficie, son poids économique et sa population. C'est également une région diversifiée tant au niveau de sa topographie, de son climat que de ses activités économiques. Pour bénéficier d'un ancrage territorial fort et être au plus près des préoccupations et des enjeux locaux, Air Rhône-Alpes s'appuie sur six comités territoriaux  qui constituent un réseau unique de correspondants locaux.

ARA_gouvernance

Téléchargez la liste des membres d'Air Rhône-Alpes

    Adhérents

  • 0 adhérents répartis dans 4 collèges :
    • 22 adhérents représentant l’État
    • 68 adhérents représentant les collectivités territoriales et locales
    • 119 adhérents représentant les professionnels de l’industrie et du transport
    • 32 adhérents représentant les associations de consommateurs, de protection de l’environnement et les personnalités qualifiées (science et santé).

    Réunions de travail

  • 0 rencontres durant l'année
    • 18 rencontres sur les 6 comités territoriaux
    • 3 rencontres du bureau
    • 3 rencontres du conseil d'administration
    • 1 assemblée générale

Chronologie et participations aux réunions de travail en 2014

(survoler avec la souris pour plus d'information)

Les travaux de l'année 2014

Découvrez l'ensemble des sujets et travaux examinés en 2014, Découvrez l'ensemble des sujets et de l’adaptation en continu de l’association aux nouveaux besoins exprimés :

Les comités territoriaux

Pour bénéficier d'un ancrage territorial fort et être au plus près des préoccupations et des enjeux locaux, Air Rhône-Alpes s'appuie sur six comités territoriaux qui constituent un réseau unique de correspondants locaux.

Ces derniers ont contribué en 2014 à apporter une vision territoriale à divers projets de l’association :

  • Les comités territoriaux ont exprimé leur avis et des propositions sur deux documents structurants : le programme national de surveillance de la qualité de l’air en construction et la stratégie de communication du prochain plan d’action quinquennal d’Air Rhône-Alpes.
  • Par leur connaissance fine des territoires, ces comités ont également porté à l’attention d’Air Rhône-Alpes les besoins en matière de qualité de l’air et proposé des travaux sur certaines zones (Etude des points sensibles en zone urbaine de Grenoble et Lyon, étude dans l'Arve, évaluation des pesticides en Isère, étude de la qualité de l'air à Rochemaure etc.).
  • Air Rhône-Alpes offre la possibilité à ses membres d’approfondir leurs connaissances sur la surveillance de la qualité de l’air ou de découvrir ses métiers. En 2014, les ingénieurs d’Air Rhône-Alpes ont assuré une présentation de l’inventaire régional des émissions qui sert à quantifier les sources naturelles et anthropiques à l’origine de la pollution de l’air. Des visites de site ont également été organisées : Chaufferie bois de Pierrelatte, Carbone Savoie Vénissieux, batiment du SIEL, Centre contrôle du trafic de Grenoble etc.

Le Conseil d’Administration et son bureau exécutif

Le Conseil d’Administration et son bureau exécutif, constituant les instances de gouvernance d’Air Rhône-Alpes, se sont réunis respectivement trois fois en 2014. Ces instances font le lien entre les différents territoires, mettent en place les grandes orientations et assurent le suivi juridique et financier.

Les sujets examinés en 2014 sont significatifs de l’adaptation en continu de l’association aux nouveaux besoins exprimés :

  • 3 examens de textes nationaux au niveau projet :
    • PNSE3
    • Plan national de surveillance de la qualité de l’air
    • Loi sur la transition énergétique
  • 3 examens d’impact de textes nationaux sur Air Rhône-Alpes :
    • Décisions du Comité Interministériel de la Qualité de l’Air (CIQA)
    • Conférence environnementale
    • Réforme territoriale et fusion avec l’Auvergne
  • 3 mises en place de nouveaux outils :
    • Analyse des propositions de nouveaux dispositifs préfectoraux : bilan des épisodes pollués, performance des outils de prévision d’Air Rhône-Alpes
    • Nouveaux outils à mettre à disposition des territoires pour assurer le lien qualité de l’air/urbanisme
    • La mise en place d’une expérimentation régionale sur les plateformes de veille et les situations incidentelles ou accidentelles (force d’intervention rapide)
  • 3 ouvertures sur des partenariats nouveaux :
    • Adhésion à la fédération ATMO pour 2015
    • Le rapprochement des observatoires de l’air et de l’énergie : signature d’un accord de coopération avec RAEE
    • La montée en puissance des programmes européens à Air Rhône-Alpes
  • 3 décisions internes pour répondre aux nouveaux besoins :
    • Travailler les relations avec la profession agricole
    • Evaluation de la nouvelle stratégie communication et création d’une commission communication
    • Nouvelle organisation pour renforcer l’animation territoriale

Les membres du bureau d'Air Rhône-Alpes

Air Rhône-Alpes, c'est une bonne gestion des épisodes aigus de pollution mais c'est surtout une anticipation par des actions quotidiennes de long terme. La Métropole de Lyon continuera à soutenir ce travail exemplaire.

Thierry PHILIP

  • Métropole de Lyon
  • Président du Comité territorial Rhône-Côtière de l’Ain
Je retiendrai trois constats de l’année 2014 : - Un nouveau PPA sur l’agglomération stéphanoise et un comité territorial qui travaille et participe à la réflexion et aux évolutions structurelles. - Une qualité de l’air qui s’améliore mais des perspectives plus discutables en ce qui concerne les pesticides et les épandages. - La fin de l’année 2015 inaugure la fusion prévisible d’Air Rhône-Alpes avec ATMO Auvergne, ce sera un dossier important sur 2016.

Pascal GARRIDO

  • Saint Etienne Métropole
  • Président suppléant et Président du Comité Territorial Loire
L’Organisation mondiale de la santé nous a interpellée sur les conséquences sanitaires de la pollution de l'air en indiquant que 7 millions de personnes décèdent prématurément à cause de cette pollution. Aujourd'hui, on sait que le coût de cette pollution est estimée entre 1 à 2 milliards d'euros pour la sécurité sociale. Pourtant, nous disposons d'outils de mesure performants mis en œuvre grâce à la compétence du personnel d'Air Rhône-Alpes et il est donc temps d'agir. Dans la perspective de la COP 21 de Décembre 2015, je souhaite dire que l'enjeu c'est le climat mais aussi la santé ; la réduction des gaz à effet de serre permettra de diminuer la pollution de l'air et donc de préserver notre santé.

Michèle RIVASI

  • Députée européenne - Personnalité qualifiée
  • Présidente du Comité Territorial Drôme Ardèche
En 2014, l’ARS, la Région Rhône-Alpes, le RNSA et Air Rhône-Alpes ont lancé la plateforme participative “signalement ambroisie” qui permet à chaque rhônalpin de devenir acteur de la lutte contre cette plante invasive et dangereuse pour la santé. 2300 signalements sur 560 communes de la région ont déjà été enregistrés.

Marie-Agnès CHAPGIER-LABOISSIERE

  • ARS Rhône-Alpes
  • Représente Raphaël Glabi, Secrétaire suppléant
La bonne qualité de l'air en 2014, est essentiellement due à des conditions climatiques favorables. Sachons prendre les " mesures " pour que la qualité de l'air que nous respirons dépende aussi de nos actions.

Luc SATRE

  • Communauté de commune du Pays Roussillonais
  • Président du Comité territorial Nord Isère

Luc NGUYEN

  • OMNITHERM
  • Trésorier
En 2014, un travail accru dans les territoires par Air Rhône Alpes qui se ressent par une prise en compte de plus en plus forte dans la considération que les politiques ont de ce sujet. La qualité de l'air sort de l'anonymat pour une action meilleure et plus efficace demain.

Jérôme DUTRONCY

  • Grenoble Alpes métropole
  • Président du Comité territorial Sud Isère
2014 est une année très dense sur le plan réglementaire avec l'adoption en février des 3 PPA de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, puis, au 1er décembre, la publication du nouvel arrêté régional sur la gestion des pics de pollution.

Jean-Philippe DENEUVY

  • DREAL Rhône-Alpes
  • Secrétaire
Une bonne année pour la qualité de l’air en Rhône-Alpes grâce à une météorologie favorable, mais Air Rhône-Alpes n’a pas fléchi pour autant sur l’information transmise auprès de la population et nous espérons bien la poursuite de ce travail de connaissances partagées utile à tous.

Jacqueline COLLARD

  • Association SERA
  • Vice-présidente suppléante
La qualité de l'air, très médiatisée, l'a été en 2014, en profitant des épisodes de forte pollution qui ont affecté la région en mars et en décembre. Savons-nous profiter de ces événements ponctuels pour construire une véritable acculturation à la qualité de l'air et enclencher des réponses pérennes à cette concentration médiatique passagère ?

Isabelle ROUSSEL

  • APPA
  • Vice-présidente
L'année 2014 présente un bilan en amélioration concernant la qualité de l'air en Rhône-Alpes, récompensant les efforts entrepris par tous ces dernières années. Le travail fait au sein d'Air Rhône-Alpes avec le soutien de tous les acteurs économiques et institutionnels est un élément important pour progresser dans les années à venir.

Guy LAURANSON

  • ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite
  • Trésorier suppléant
« L’amélioration de la qualité de l’air n’est plus l’apanage des seuls spécialistes, le grand public s’invite au débat, veut intervenir dans le processus de contrôle au travers d’objets connectés, veut pouvoir avoir accès en temps réel aux paramètres lui permettant de faire des choix » Voir l'édito du président

Alain CHABROLLE

  • Région Rhône-Alpes
  • Président d'Air Rhône-Alpes

Ain et Pays de Savoie

  • Conseil Général de la Savoie
  • Président du comité territorial de l'Air de l'Ain et des Pays de Savoie