Loire, Drôme et Ardèche

Ce secteur regroupe les comités territoriaux Drôme Ardèche et Loire

Le référent : Steve MICALLEF

smicallef@air-rhonealpes.fr

Sur ce vaste territoire, la qualité de l’air change selon les paysages, les activités, les particularités météorologiques et topographiques. Mon objectif est de travailler de manière rapprochée et concertée avec les différents acteurs locaux pour agir efficacement à l’amélioration de la qualité de l’air et la santé des populations.

Caractéristiques et particularités géographiques du territoire

Loire

Les contrastes d’altitude, d’exposition des versants et l’étirement en latitude du département ligérien induisent des nuances sensibles de climat et de topographie. Espaces de moyenne montagne, plaines, bassins et versant rhodanien se côtoient au sein du département.

Drome Ardèche

La vallée du Rhône très urbanisée et industrialisée contraste fortement avec les zones de basses et moyennes montagnes plus rurales.
La vallée du Rhône est fortement marquée par la présence du vent.

Problématiques principales liées à la pollution

Loire

Le département de la Loire présente un contraste marqué en termes de qualité de l’air. Certains territoires ruraux sont plutôt épargnés alors que d’autres territoires, comme l’agglomération stéphanoise, et les grands axes routiers sont plus sensibles à la pollution atmosphérique. Au même titre que pour l’ensemble de la région, on retrouve deux problématiques : le dioxyde d’azote en proximité trafic, et les particules fines sur les zones urbanisées et en particulier sur l’agglomération de Saint-Etienne.

Drôme-Ardèche

La vallée du Rhône, très urbanisée et très fréquentée par le trafic routier, concentre les polluants. De plus, ce secteur canalise les masses d’air en provenance d’autres territoires, parfois déjà chargées en polluants. Oxydes d’azote et particules sont par conséquent très présents dans toute la vallée du Rhône. De par sa situation, l’agglomération de Valence n’échappe pas à ce constat.
Là où le territoire se différencie du reste de la région, c’est surtout pour l’ozone. Les températures estivales élevées dans le sud de la région sont favorables à la formation de ce polluant. Les deux départements de la Drôme et de l’Ardèche sont par conséquent très affectés par cette pollution, qui les touche presque en totalité durant l’été.

 

Nombre d'habitants

0

habitants

Superficie

0

km2

Nombre de stations

0

stations de mesure

Les chiffres de la pollution sur le territoire

Contribution des territoires aux émissions de particules PM10 régionales :

Communes sensibles :

Drôme Ardèche

Loire