Rhône et côtière de l’Ain

La référente : Linda BENAÏCHA

lbenaicha@air-rhonealpes.fr

Ce territoire au petit périmètre géographique concentre de forts enjeux en termes de qualité de l'air (notamment liés aux transports). Ma mission est de travailler étroitement avec les acteurs locaux publics et privés, mais également avec les citoyens pour inciter au changement de comportement et à la mise en oeuvre d'actions en faveur de l'amélioration de la qualité de l'air.

Caractéristiques et particularités géographiques du territoire

Le territoire du Rhône et de la Côtière de l’Ain regroupe la Métropole de Lyon, le nouveau département Rhône et une partie du département de l’Ain. Ce territoire a la caractéristique d’avoir un nombre d’habitants très élevé pour une superficie très faible (plus de 500 habitants au km2). La fusion des unités urbaines de Lyon et Villefranche selon la dernière mise à jour de l’INSEE (2010) confirme une zone urbaine importante.

Le territoire de la métropole lyonnaise est majoritairement urbain mais compte également 40 % d’espaces naturels et agricoles. Le territoire du nouveau Rhône est quant à lui constitué de zones périurbaines, rurales et de moyennes montagnes (Monts du Lyonnais, Monts du Beaujolais et Monts d’Or).

Problématiques principales liées à la pollution

Le territoire est particulièrement sensible à la pollution atmosphérique.

Situé dans l’axe de la vallée du Rhône, avec des vents dominants orientés Nord-Sud et Sud-Nord, ce territoire connait des conditions climatiques contrastées : des périodes de vents parfois intenses, pouvant favoriser la dispersion des polluants mais aussi l’import de masses d’air chargées en particules ou autres polluants, et des périodes plus anticycloniques, favorisant l’accumulation des polluants, notamment en hiver où les inversions de températures favorisent la stagnation des polluants à basse altitude.

L’agglomération lyonnaise est la zone la plus sensible à la pollution atmosphérique de la région Rhône-Alpes, avec ses zones urbaines très denses, de fortes activités humaines, des axes routiers au trafic intense et un tissu industriel important, notamment dans le Sud de l’agglomération. L’agglomération concentre ainsi des émissions polluantes d’origine routière, industrielle et tertiaire.

Nombre d'habitants

0

habitants

Superficie

0

km2

Nombre de stations

0

stations de mesure

Les chiffres de la pollution sur le territoire

Contribution des territoires aux émissions de particules PM10 régionales :

Communes sensibles :

Rhône et Cotière de l'Ain

Les plans d’action

Voir la carte des plans

Les études

Voir la carte des études

La carte du territoire et des stations en 2014

Voir aussi :